Chine : les images incroyables de cet épais brouillard de pollution qui recouvre le nord et l'est du pays | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Pékin est recouvert d'un brouillard de pollution depuis plusieurs jours.
Pékin est recouvert d'un brouillard de pollution depuis plusieurs jours.
©Reuters

Atmosphère atmosphère

Chine : les images incroyables de cet épais brouillard de pollution qui recouvre le nord et l'est du pays

Un épais brouillard accompagné d'une atmosphère particulièrement chargée en particules fines a recouvert le nord et l'est de la Chine samedi et dimanche.

Un brouillard de pollution. Les Chinois s'émeuvent de plus en plus sur Internet et dans les médias de la très forte pollution atmosphérique qui touche Pékin et des dizaines d'autres grandes villes chinoises. Un épais brouillard accompagné d'une atmosphère particulièrement chargée en particules fines a en effet recouvert le nord et l'est de la Chine samedi et dimanche entraînant des problèmes dans la circulation et surtout une ruée sur les masques filtrants. Le centre de surveillance de l'environnement de Pékin a indiqué que la densité des particules les plus dangereuses, celles de 2,5 microns de diamètre qui peuvent pénétrer jusqu'aux alvéoles pulmonaires et migrer dans le sang, ont dépassé dans certains endroits le seuil de 993 microgrammes par mètre cube.

La pollution est telle que l'incendie d'une usine de l'est de la Chine est passé inaperçu. Les pompiers sont ainsi intervenus avec énormément de retard pour éteindre le feu qui a pris dans la nuit de dimanche à lundi dans une fabrique de meubles située dans la province orientale du Zhejiang. L'agence Chine nouvelle a précisé qu'"à cause de l'épais brouillard chargeant l'air à ce moment-là, presque trois heures se sont déroulées avant que les résidents voisins se rendent compte de la fumée et des flammes".

La pollution a relancé le débat en Chine sur les excès du rythme du développement actuel de l'Empire du Milieu et a également poussé les habitants à demander plus de transparence des autorités du pays. Pour rappel, la Chine est le premier marché automobile mondial et tire plus de 70% de l'énergie de la combustion du charbon.

Reuters

Reuters

Reuters

Reuters

Lu sur Le Figaro.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !