Charlotte Girard décide de quitter La France Insoumise | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Charlotte Girard décide de quitter La France Insoumise
©LUDOVIC MARIN / AFP

Liberté

Charlotte Girard décide de quitter La France Insoumise

Charlotte Girard, cadre de La France Insoumise vient d'annoncer ce samedi 8 juin qu'elle "arrête sa participation" au sein de cette formation politique. Elle avait cosigné récemment une note interne dénonçant le fonctionnement du parti et la ligne adoptée lors la campagne des Européennes.

Charlotte Girard avait contribué à rédiger le programme de La France Insoumise lors de la dernière élection présidentielle. Elle vient de faire une annonce sur les réseaux sociaux.

Selon des informations de L'Obs, elle a décidé de quitter la formation politique de Jean-Luc Mélenchon : 

"La question de ma mise en retrait n’est plus posée, c’est un fait acquis […] Pour ma part, le chemin fléché par la France insoumise s’arrête. J’ai donné tout ce que je pouvais tant que je pensais que l’outil – le mouvement – était conforme au but – la révolution citoyenne. Mais je n’en ai plus la certitude et je n’ai pas la certitude non plus que les efforts qu’il faudrait fournir pour obtenir la refondation interne de l’outil seront au rendez-vous".

Charlotte Girard déplore les choix menés sur la stratégie et la gestion de la campagne des élections européennes. Elle regrette que les "doutes exprimés lors de la constitution de la liste et de la rédaction chaotique du programme n’ont pas trouvé de cadre où être travaillés et élaborés suffisamment pour qu’il en sorte une perspective claire et partagée".

Charlotte Girard dénonce notamment les difficultés rencontrées au sein du parti : 

"Tant qu’on est d’accord tout va bien. Mais il n’y a pas de moyen de ne pas être d’accord. Or une dynamique politique – surtout révolutionnaire – dépend de la capacité des militants à s’approprier des raisonnements, c’est-à-dire potentiellement à les contester".

Charlotte Girard, Clémentine Autain, et une quarantaine de cadres de La France Insoumise ont récemment cosigné une note interne qui alertait sur les dysfonctionnements du mouvement. Ce texte a été dévoilé cette semaine par la rédaction du Monde.

Jean-Luc Mélenchon ne n'est toujours pas exprimé depuis les élections européennes.

La vague de départs après les résultats de ce scrutin et les tensions aux seins des formations politiques ne concernent pas uniquement La France Insoumise ces derniers jours. 

Depuis la démission de Laurent Wauquiez et suite au départ de Valérie Pécresse, de nombreux élus de droite  et des Républicains pourraient rejoindre les rangs de La République en marche. 

Et même au sein de la majorité présidentielle, des difficultés poussent certaines femmes et certains hommes politiques à quitter leur formation. Après Matthieu Orphelin, la députée de la Marne Aina Kuric a en effet annoncé ce vendredi 7 juin son départ de La République en marche en raison d’un "désaccord avec la ligne du mouvement". Elle restera nénmoins membre du groupe à l’Assemblée en tant qu’apparentée. Aina Kuric a précisé à l’AFP que son départ de LREM avait été acté jeudi lors d’un entretien avec le délégué général Stanislas Guérini, avant d'être annoncé aux "marcheurs". 

L'Obs

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !