Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique

En chantier

Certains Constructifs comptent lancer un mouvement du nom d'"Agir"

Ce parti, que le Figaro dit être soutenu par le Premier ministre, autoriserait malgré tout les doubles adhésions avec LR.

Depuis le ralliement d'Edouard Philippe à Emmanuel Macron, la frange de la droite ayant quitté le giron de LR cherchait à formaliser son existence. Le terme de "constructif" avait été choisi pour signifier leur volonté de collaborer avec la nouvelle majorité. Le 7 octobre dernier, Franck Riester aurait, selon nos confrères du Figaro, passé le pas et déposé le nom "Agir, la droite constructive". L'officialisation de cette création a été retardée pour éviter l'exclusion des Constructifs de LR. Franck Riester lui-même affirme aujourd'hui que le choix n'a pas été encore fait, et qu'il s'agissait de ne pas se faire "piquer" le nom.  

Mais on peut en douter. L'objectif serait en fait de lancer le mouvement au début du mois de décembre… juste au moment où Laurent Wauquiez devrait prendre la tête de son parti. Une façon de marquer son désaccord avec le président de la région Rhône-Alpes-Auvergne, tout en permettant à ceux qui n'apprécierait pas le nouveau président de faire le pas et de rentrer dans cette nouvelle formation. Et pour inciter les hésitants, une double-adhésion sera autorisée. Pas certain que cela plaise à LR. Tout semble fait pour forcer Laurent Wauquiez à commencer son débat par une exclusion des séparatistes hésitants.

Apparemment, le Président aurait donné son accord pour la création de ce parti à la droite de LREM, dans lequel devrait s'inscrire Edouard Philippe, lui qui avait hésité à rejoindre la majorité présidentielle.

 Les Constructifs ne veulent pas changer de nom, certains Constructifs veulent lancer un mouvement, ça n’est pas la même chose. Le premier ministre n’a pas de parti. Tout est faux.Il faut être rigoureux ! Ça n’est pas pro du tout. À corriger immédiatement
Lu sur le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !