Centrafrique : démission du président Djotodia, scènes de liesse à Bangui | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Centrafrique : démission du président Djotodia, scènes de liesse à Bangui
©

Dehors

Centrafrique : démission du président Djotodia, scènes de liesse à Bangui

Michel Djotodia est accusé de passivité par la communauté internationale face aux violences interreligieuses dans son pays.

Le président centrafricainMichel Djotodia, a démissionné vendredi sous la pression des dirigeants d'Afrique centrale, qui l'avaient convoqué à N'Djamena (Tchad) pour un sommet extraordinaire. Djotodia est accusé de passivité par la communauté internationale face aux violences interreligieuses dans son pays. Son Premier ministre, Nicolas Tiangaye, a lui aussi démissionné. Les deux hommes entretenaient des relations exécrables, contribuant à paralyser toute action publique face aux tueries à grande échelle en Centrafrique.

Peu de temps après cette annonce, des milliers d'habitants en liesse sont descendus dans les rues de la capitale, Bangui, pour laisser éclater leur joie. Par ailleurs, au moins quatre blindés français ont pris position en début d'après-midi près du palais présidentiel. Le camp De Roux, où est cantonnée la garde de Djotodia depuis le début de l'opération Sangaris, le 5 décembre, se trouve non loin du palais et de nombreuses armes lourdes y sont entreposées. Les forces françaises et les détachements de la force africaine (Misca) étaient aussi très visibles en ville dans l'après-midi.

Lu sur Libération

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !