Cécile Duflot estime être "la première déçue" de son passage au gouvernement | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Cécile Duflot estime être "la première déçue" de son passage au gouvernement
©Reuters

Très fort

Cécile Duflot estime être "la première déçue" de son passage au gouvernement

La députée de Paris vise désormais la candidature à la présidentielle de 2017.

Séance de mea culpa obligatoire pour Cécile Duflot. La candidate officielle à la primaire d'Europe Écologie - les Vertes était ce lundi matin sur RMC pour y énoncer ses ambitions. Mais aussi pour justifier sa présence dans un gouvernement qu'elle conspue aujourd'hui. "Je suis la première déçue d'avoir participé à l'aventure de 2012 qui finit là où elle est aujourd'hui" lance-t-elle, en assumant néanmoins son rôle. "Bien sûr que j'ai ma part de responsabilités quand on n'a pas réussi à faire évoluer le président de la République" poursuit la députée de Paris avant de relativiser cet échec. Mais je suis partie, et j'ai réussi des choses comme l'encadrement des loyers. C'était un engagement fort, il a été tenu. Et vous savez quoi ? Ça marche."

Désormais, les liens sont coupés, évidemment avec Manuel Valls mais aussi avec François Hollande, lui qui affirmait de pas voir "eu de bol" sur le chômage. "Ce n'est pas une question de chance. Le chômage c'est une question de décision et de volonté. On peut le décider" prétend l'écologiste qui veut faire de l'écologie le meilleur levier pour l'emploi en France.

Lu sur RTL

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !