"Ce que soulève la jupe" : échanges tendus entre les pro et anti avant l'initiative prévue vendredi | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
"Ce que soulève la jupe" : échanges tendus entre les pro et anti avant l'initiative prévue vendredi
©

Plissée ou droite ?

"Ce que soulève la jupe" : échanges tendus entre les pro et anti avant l'initiative prévue vendredi

A la veille de l'opération, un face-face a eu lieu ce jeudi aux abords du Lycée Clémenceau entre ses élèves et les représentants pro-famille.

"Non au gender". C'est avec ce type de slogans que les quelque 150 partisans de "la Manif pour tous" se sont réunis devant les grilles du Lycée Clémenceau à Nantes, vers 13 heures, bien décidés à imposer l'annulation de cette journée un peu spéciale, prévue vendredi.
Concrètement, l'opération, organisée par les lycéens de l'académie de Nantes, propose (toujours) aux filles comme aux garçons, et ce sans aucune obligation, de venir en jupe à l'école afin de lutter contre le sexisme. Une initiative très peu appréciée, et qualifiée de "déplacée" par la présidente de La Manif pour tous, Ludovine de la Rochère et parlant au nom de sa formation.
En face, une centaine d'élèves et quelques jeunes socialistes les ont vivement accueillis par des "Fachots dehors !". De nombreux débats se sont improvisés mais n'ont jamais dégénérés. La manifestation s'est dispersée dans le calme au bout d'une heure trente. Loin d'être découragés par cette altercation, les lycéens seront a priori bel et bien tous en jupe dès demain matin.
Lu sur Le Point

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !