Canonisation de Jean-Paul II et Jean XXIII : Manuel Valls se rendra au Vatican le 27 avril | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Canonisation de Jean-Paul II et Jean XXIII : Manuel Valls se rendra au Vatican le 27 avril
©

Faites ce que je dis, pas ce que je fais

Canonisation de Jean-Paul II et Jean XXIII : Manuel Valls se rendra au Vatican le 27 avril

En 2011, quand François Fillon, alors Premier ministre, avait assisté à la béatification de Jean Paul II (étape indispensable avant la canonisation), le parti socialiste avait jugé la décision "choquante".

Manuel Valls assistera à la canonisation conjointe de Jean Paul II et Jean XXIII le 27 avril au Vatican. Le Premier ministre représentera la France lors de cette cérémonie orchestrée par le pape François. En septembre 2012, alors ministre de l'Intérieur et des Cultes, Manuel Valls avait déjà assisté à la béatification du père Louis Brisson au diocèse de Troyes. "La laïcité, ce n'est pas le refus des religions, du sacré. C'est l'acceptation de croire et de ne pas croire", avait-il alors déclaré à Familles Chrétiennes, comme l'a rappelé Le Figaro ce lundi, ajoutant que que récemment le Parti socialiste désapprouvait ce genre de déplacements. En 2011, alors que le Premier ministre François Fillon avait assisté à la béatification de Jean Paul II (étape indispensable avant la canonisation), Solferino avait jugé la décision "choquante".

"Cette décision rompt avec une tradition diplomatique établie et respectée par tous ses prédécesseurs qui veut que notre pays ne se fasse représenter à ce type de manifestation que lorsqu'elle concerne un Français", estimait le PS dans un communiqué. "Venant de la part de Nicolas Sarkozy, qui aurait même songé à s'y rendre personnellement, cette décision ne surprend pas, mais elle reste particulièrement choquante", ajoutait le parti, rappelant que la France est une "République indivisible, laïque, démocratique et sociale (qui) assure l'égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction (...) de religion (et qui) respecte toutes les croyances." Ironique. 

Lu sur le Point

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !