Canicule : 700 morts sont à déplorer, Météo France annonce une nouvelle hausse des températures | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Canicule : 700 morts sont à déplorer, Météo France annonce une nouvelle hausse des températures
©Reuters

Gardez vos éventails à portée de main

Canicule : 700 morts sont à déplorer, Météo France annonce une nouvelle hausse des températures

La canicule de 2003 avait coûté la vie à 15 000 personnes.

Le bilan est lourd. Selon Marisol Touraine, les fortes chaleurs qui se sont abattues sur la France entre le 29 juin et le 5 juillet dernier ont fait 700 morts de plus que sur une période normale. Soit 7% de décès supplémentaires. La ministre de la santé dresse donc un premier bilan sanitaire alarmant sur la canicule. "Notre pays a su faire face à cet épisode et contenir très fortement son impact sanitaire", a déclaré la ministre. Et pour cause. En 2003, la hausse de mortalité liée à la canicule avait été de 55 %, soit 15 000 décès supplémentaires. "A chaque vague de chaleur revient la crainte, chez nos concitoyens, de revivre un tel drame", a déclaré la ministre de la Santé, qualifiant cet épisode de "traumatisme collectif".

Pendant cette période, le nombre d’appels à destination des secours a augmenté de 30 à 40%, de même que les consultations à SOS Médecins ont été "dix fois plus nombreuses qu’habituellement". Marisol Touraine a parlé de 1464 consultations liées aux fortes chaleurs. "Notre système de santé, très fortement sollicité, a fait face dans de bonnes conditions", a-t-elle salué, faisant valoir sa décision de "maintenir les capacités d’accueil dans les hôpitaux", afin de "garantir des parcours fluides et une réponse immédiate".

Météo France met en alerte plusieurs départements

Météo France place encore plusieurs départements en alerte orange cette semaine. Ce jeudi sera la journée la plus chaude avec 35 degrés à Paris et des températures pouvant atteindre les 39 degrés en Auvergne, en Bourgogne et dans le Centre. Vendredi, les chaleurs se déplaceront à l’est du pays et gagneront la Lorraine, l'Alsace, la Franche-Comté et une partie du Dauphiné. Mais les températures devraient commencer à chuter dès samedi.

Lu sur le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !