Cambadélis se dit responsable de la division du PS | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Cambadélis se dit responsable de la division du PS
©Reuters

Mea culpa

Cambadélis se dit responsable de la division du PS

À moins d'une semaine des élections législatives, il évoque quelques regrets et craint une "défaite historique" de son parti.

À moins d'une semaine des élections législatives, le premier secrétaire du Parti socialiste, Jean-Christophe Cambadélis, est revenu sur la division de son parti depuis l'élection présidentielle. 

>>> À lire aussi : Au PS, les intellos ne sont plus à la page

"Une défaite historique de la gauche"

"Ma part de responsabilité est de ne pas avoir maintenu l’unité de l’ensemble des socialistes", a-t-il annoncé sur CNEWS ce lundi 5 juin. "Je n’ai pas réussi à faire en sorte que les socialistes soient unis malgré mes demandes, mes discussions…", a-t-il encore déploré, ajoutant qu'il y avait "d’autres responsabilités" dont "on en parlera en temps et en heure".

>>> À lire aussi : Coma avancé pour le PS : qui est encore en situation de relever le parti après la claque promise aux législatives ?

"Je pense qu’aujourd’hui comme demain, s’il n’y a pas l’unité des socialistes et de l’ensemble de la gauche, il peut y avoir une déroute des socialistes dans une défaite historique de la gauche", a-t-il estimé.  

>>> À lire aussi : Quand Hollande encourageait les socialistes à rester groupés face à Macron 

Lu sur 20 Minutes

Le sujet vous intéresse ?

À Lire Aussi

Au PS, les intellos ne sont plus à la pageComa avancé pour le PS : qui est encore en situation de relever le parti après la claque promise aux législatives ? Quand Hollande encourageait les socialistes à rester groupés face à MacronDuel des générations : Mounir Mahjoubi affrontera Jean-Christophe Cambadélis aux élections législativesLégislatives : Jean-Christophe Cambadélis arrache le micro d'une journaliste

Mots-Clés

Thématiques

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !