Cambadélis évoque le ras-le-bol d'Aubry sur Macron : une formule "raide", mais "partagée" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Cambadélis évoque le ras-le-bol d'Aubry sur Macron : une formule "raide", mais "partagée"
©Reuters

Débat clos

Cambadélis évoque le ras-le-bol d'Aubry sur Macron : une formule "raide", mais "partagée"

Le Premier secrétaire du PS revient pour MYTF1News sur les déclarations de la maire de Lille, mais explique aussi pourquoi il propose un référendum sur l'unité de le gauche aux régionales.

Jean-Christophe Cambadélis est bien placé pour répondre aux questions sur des bisbilles internes au parti socialitse. Interrogé par MyTF1News, le Premier secrétaire du PS est donc revenu sur les déclarations de la maire de Lille.

Macron et les 35 heures 

"J'imagine mal après les déclarations d'Emmanuel Macron sur les 35 heures et les fonctionnaires tresser des couronnes (...). La formule était raide mais je la crois partagée, y compris dans l'exécutif. Maintenant, j'appelle au rassemblement et souhaite que l'on tourne la page."

Le référendum sur l'unité de le gauche aux régionales

"La droite veut défaire les régions solidaires et le FN la République, et j'aurais dû assister à ce désastre les bras ballants ? Et bien non, j'en appelle à la résistance contre le dictat des quelques appareils ou appareillons qui veulent la division pour mieux, pensent-ils, remodeler la gauche. (...) L'unité ne se décrète pas, nous en sommes d'accord, mais c'est un combat. Et là, nous allons permettre au peuple de gauche de prendre la parole."

Dans quelques jours, nous présenterons les lieux de vote sur les marchés de France les 17 et 18 octobre. Nous ouvrirons un site dédié pour le vote en ligne dès le 16 octobre. Tout sera clair et transparent."

Le mauvais chiffre du chômage

"C'est vraiment contrariant et triste pour les chômeurs. Mais les chiffres de l'intérim en hausse depuis plusieurs semaines sont bons. Ce qui semblerait indiquer que la reprise affleure. Les électeurs de gauche ont compris que nous ne sommes pas les bras ballants, même s'ils exigent de plus en plus de résultats."

Alexis Tsipras

"Alexis Tsipras a su combiner l'indépendance du pays via le référendum et le réalisme d'une politique économique soumise au parlement. Il a fait une démonstration in vivo de ce à quoi est confronté la gauche : entre l'espoir de tout changer et la difficulté de le faire."

"Maintenant qu'Alexis Tispras est incontournable Il me semblerait judicieux que le PSE (parti socialiste européen) prenne une initiative en direction de ce dernier pour engager des discussions en vue de l'union des gauches européennes."

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !