Calais : "une priorité absolue" affirment d'une même voix Français et Britanniques | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
Calais : "une priorité absolue" affirment d'une même voix Français et Britanniques
©Reuters

Prise en main

Calais : "une priorité absolue" affirment d'une même voix Français et Britanniques

Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve et son homologue britannique Theresa May ont publié une tribune commune dans le JDD sur le dossier complexe des migrants de Calais.

Le constat est sombre à Calais. Près de l'entrée du tunnel sous la manche, les migrants tentent désespérément de rejoindre la Grande-Bretagne en tout illégalité. 3000 d'entre eux espèrent tenter leur chance tandis que 10 migrants sont morts depuis début juin. "Alors que les moyens de sécurisation du port et du tunnel n’ont cessé d’être renforcés, les passeurs qui incitent les migrants à rallier l’Angleterre leur font prendre des risques inconsidérés, provoquant de graves blessures et des morts tragiques" reconnaissent Paris et Londres. "Les choses sont claires : mettre fin à cette situation est une priorité absolue. Nos deux gouvernements sont déterminés à y parvenir, et à y parvenir ensemble" expliquent le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve et son homologue britannique Theresa May dans le JDD.

Policiers, clôtures... les deux pays veulent envoyer "un signal fort," notamment aux passeurs. "Nos frontières sont sûres, et les passeurs commettent un acte criminel en faisant venir à Calais des migrants dont ils savent qu'ils ne pourront aller plus loin" affirment les ministres qui réclament aussi l'aide de l'Europe. "Nos frontières sont sûres, et les passeurs commettent un acte criminel en faisant venir à Calais des migrants dont ils savent qu'ils ne pourront aller plus loin",soulignent-ils.

A LIRE AUSSI - Crise des migrants : pourquoi il ne faut pas penser le droit d’asile par rapport à 65 millions de Français mais relativement aux habitants des zones de crispations

 
Lu sur Le JDD

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !