Calais : la jungle devrait être entièrement démantelée "ce soir" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Calais : la jungle devrait être entièrement démantelée "ce soir"
©François NASCIMBENI / AFP

The end

Calais : la jungle devrait être entièrement démantelée "ce soir"

" Il n’y a plus personne sur le camp" affirme la préfète du Pas-de-Calais, Fabienne Buccio.

"Le sas va fermer incessamment pour éviter un appel d'air" a déclaré la préfète du Pas-de-Calais, Fabienne Buccio, précisant 5 596 personnes ont été "mises à l'abri" depuis lundi. Plus tôt dans la journée, elle avait annoncé la fin du démantèlement de la jungle, "ce mercredi soir".

A LIRE AUSSI - Pendant que la Jungle de Calais est démantelée, les habitants de la place Stalingrad à Paris souffrent de moins en moins en silence

"Il n’y a plus personne sur le camp. Tout le monde est à l’abri. Après la prise en charge des derniers migrants [qui arrivent au sas], le dispositif s’arrête" a-t-elle souligné. "C’est vraiment aujourd’hui la fin de la Jungle." L'immense bidonville, qui s'étalait sur 10 hectares, est désormais désert même si les maraudeurs tentaient encore de convaincre les derniers résistants. "Les chiffres correspondent exactement au recensement effectué. Il n'y a pas de nouveaux squats dans la région."

A LIRE AUSSI - Démantèlement de la Jungle de Calais : mais au fait, qui sont les migrants présents en France, combien sont-ils et que veulent-ils vraiment ?

Concernant les incidents qui ont eu lieu dans la nuit de mardi à mercredi, la préfète a indiqué que "4 personnes afghanes étaient en garde à vue." Selon Libération, les pompiers "qui essaient d'éteindre les incendies sont submergés tant les départs de feux sont nombreux. Au point que des habitants du camp leur viennent en aide."

Lu sur Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !