Calais : Bernard Cazeneuve veut éviter les "troubles à l'ordre public" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Le ministre de l'Intérieur a évoqué "tous ces groupes qui appellent à la tension, à la division et à la violence".
Le ministre de l'Intérieur a évoqué "tous ces groupes qui appellent à la tension, à la division et à la violence".
©Reuters

Prévention

Calais : Bernard Cazeneuve veut éviter les "troubles à l'ordre public"

Le mouvement islamophobe Pegida avait prévu de manifester samedi prochain à Calais, où se trouve la "jungle" qui abrite les réfugiés.

Bernard Cazeneuve a assuré ce mercredi que tous les rassemblements susceptibles de représenter des "troubles à l'ordre public" à Calais seront interdits. "J'ai demandé à la préfète du Pas-de-Calais de procéder à l'interdiction de toutes les manifestations, quels que soient leurs organisateurs, qui sont susceptibles d'occasionner des troubles à l'ordre public", a déclaré le ministre de l'Intérieur, soulignant que ces mesures visaient en particulier "tous ces groupes qui appellent à la tension, à la division et à la violence", alors que le mouvement islamophobe Pegida avait prévu de manifester samedi prochain à Calais, où se trouve la "jungle" qui abrite les réfugiés. 

Plus tôt ce mercredi, la préfecture du Pas-de-Calais a confirmé l'interdiction du rassemblement prévu par Pegida, expliquant que cette organisation est un "groupuscule extrêmiste et que des éléments tangibles démontrent que cette manifestation présente le risque de générer des affrontements entre la mouvance ultra-droite et la mouvance ultra-gauche en centre-ville de Calais".

 

 
Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !