Caisse des dépôts : Pierre-René Lemas doit remplacer Jean-Pierre Jouyet | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Caisse des dépôts : Pierre-René Lemas doit remplacer Jean-Pierre Jouyet
©

chassé-croisé

Caisse des dépôts : Pierre-René Lemas doit remplacer Jean-Pierre Jouyet

L’ancien secrétaire général de l’Elysée doit prendre la tête de la Caisse des dépôts et consignations, et succéder ainsi à son successeur, Jean-Pierre Jouyet, qui est devenu le nouveau secrétaire général de l’Elysée, mercredi.

Qui prendra la direction générale de la Caisse des dépôts, après la nomination de son patron, Jean-Pierre Jouyet, comme nouveau secrétaire général de l’Elysée, mercredi ? Selon les informations des Echos et du Figaro, c'est Pierre-René Lemas qui devrait assurer cette fonction. Et succéder ainsi à son sucesseur, qui l’a remplacé à l’Elysée, aux côtés de François Hollande.

D’après lesechos.fr, Jean-Pierre Jouyet lui-même a annoncé mercredi, en fin d'après-midi, à son comité de direction, que c’est bien Pierre-René Lemas qui le remplacera à la tête de la Caisse des Dépôts.

De son côté, lefigaro.fr écrit que "l'Élysée devrait [...] proposer ce jeudi que Pierre-René Lemas soit nommé à la direction générale de la Caisse des dépôts. Sa nomination ne sera effective qu'après le feu vert des Commissions des finances de l'Assemblée et du Sénat".

Âgé de 63 ans, Pierre-René Lemas était en concurrence avec Dominique Marcel, l’actuel patron de la Compagnie des Alpes, mais surtout ancien numéro deux de la Caisse des dépôts au temps de Francis Mayer. Ecarté, Dominique Marcel devrait récupérer la présidence non exécutive de bpifrance.

Le choix de cet ancien préfet à la tête de la CDC étonne certains connaisseurs de l'institution. L'un d'entre-eux, dont les propos sont rapportés par lefigaro.fr explique en effet qu'il "n’a pas un profil de financier. Jusqu’ici la Caisse a toujours eu des directeurs généraux qui avaient fait de la finance".

Lu sur lesechos.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !