Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique

Ca continue

Bygmalion : Guy Alvès porte plainte contre Le Point pour diffamation

Dans un article paru ce jeudi 30 octobre, l'hebdomadaire l'accuse de s'être enrichi directement sur le dos de l'UMP lors de la campagne présidentielle de 2012.

Révolté par les dernières révélations du Point, Guy Alvès, l'un des cofondateurs de Bygmalion, va porter plainte pour diffamation contre l'hebdomadaire. Dans un article paru ce jeudi 30 octobre, le journal l'accuse de s'être enrichi, avec ses anciens associés Bastien Millot et Franck Attal, directement sur le dos de l'UMP lors de la campagne présidentielle de 2012. Selon Le Point, une bonne partie de l'argent versé par le parti pour financer la campagne aurait en effet été ponctionné au passage par les holdings personnelles des trois hommes.

Il s'agit de la troisième plainte déposée contre Le Point dans le cadre de l'affaire Bygmalion. La société avait déjà porté plainte en février quand l'hebdomadaire avait sorti son premier article consacré au scandale. A l'époque, ce dernier ne mettait pas encore en cause Nicolas Sarkozy mais seulement Jean-François Copé, accusé d'avoir utilisé Bygmalion pour alimenter une caisse noire.

L'information judiciaire ouverte fin juin suit son cours et les investigations policières également : six personnes ont déjà été mises en examen, dont les trois anciens cadres de Bygmalion. D'autres devraient encore être entendus, notamment à l'UMP, dont le siège a d'ailleurs été perquisitionné mercredi 29 octobre...

Lu sur Libération

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !