Burkini : nouveaux recours contre les arrêtés de 4 villes | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Burkini : nouveaux recours contre les arrêtés de 4 villes
©Reuters

Attaque

Burkini : nouveaux recours contre les arrêtés de 4 villes

Le Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF) a décidé d'attaquer les décisions des municipalités de Nice, Menton, Roquebrune-Cap-Martin (Alpes-Maritimes) et Fréjus (Var).

Ce n'est pas une surprise. Comme attendu, le Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF) a lancé une série de recours contre plusieurs villes balnéaires du sud de la France qui avaient décidé de bannir le burkini de leur plage. Nice, Menton, Roquebrune-Cap-Martin (Alpes-Maritimes) et Fréjus (Var) sont ainsi concernées par cette action devant le tribunal administratif. Le Conseil d'Etat ayant invalidé un premier arrêté, la semaine dernière, ce n'est donc qu'une question de temps avant que la juridiction administrative n'en fasse autant avec les nouvelles villes concernées. Une première audience aura lieu ce mardi pour la commune de Fréjus et le lendemain pour les autres villes.

Malgré la menace judiciaire, aucune abrogation volontaire n'a été annoncée, au moins dans le Var. Ce n'est pas non plus le cas de Sisco en Corse, qui maintient son arrêté anti-burkini. "Des maires disent qu’ils ne respectent pas la loi et le ministère ne fait rien, c’est extraordinaire !" lance Michel Tubiana, président d’honneur de la Ligue des Droits de l'Homme. De son côté, le gouvernement semble préférer l'attentisme, probablement soucieux d'éviter une nouvelle polémique, alors que Manuel Valls avait apporté son soutien aux arrêtés.

Lu sur Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !