Burkini : Manuel Valls répond par une tribune au New York Times | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Burkini : Manuel Valls répond par une tribune au New York Times
©Reuters

1905

Burkini : Manuel Valls répond par une tribune au New York Times

Le journal américain avait publié une série de témoignages de femmes Françaises et musulmanes qui se sentaient discriminées, notamment à cause du voile et de la laïcité à la française. Manuel Valls répond avec fermeté.

On y verra, au choix, une défense ardente de la laïcité à la française, ou une série de non sequiturs. Le New York Times, le plus prestigieux quotidien du monde anglo-saxon, avait fait la controverse en publiant, au sujet de l'affaire du burkini, une série de témoignages de femmes musulmanes européennes, et notamment Françaises, qui se sentent discriminées en raison de leur religion, et notamment de leur voile. 

Dans une tribune publiée sur le Huffington Post, le Premier ministre lui-même se fend d'une réponse en forme de défense de la laïcité à la française la plus rigoureuse. S'il condamne le racisme, la xénophobie et les actes anti-musulmans, et admet qu'ils existent en France, il n'y a pas de doute : le burkini "n'est pas une tenue de bain anodine. C'est une provocation, l'islamisme radical qui surgit et veut s'imposer dans l'espace public !"

Et de rajouter, au sujet de ceux qui voudraient "hâtivement" conclure "à la stigmatisation" : il n'y a pas d'"atteinte à la liberté des musulmans à pratiquer leur culte" car "c'est précisément pour la liberté que nous nous battons." CQFD.

Le burkini est forcément un signe de domination masculine : commentant une femme qui y voit une "réappropriation" de sa "fémininité", il affirme qu'elle a "intégr[é]" la "domination masculine". 

Pour Manuel Valls, donc, l'opposition au burkini se fait au nom de deux valeurs : "l'égalite entre les femmes et les hommes", et enfin "la laïcité", car "au cours de son histoire longue, la France a connu la haine religieuse, elle s'est déchirée dans des guerres atroces ... La République et la laïcité ont mis un terme à des siècles de conflit." et donc "la conviction sur laquelle s'est bâtie la Nation française, c'est que pour avoir des citoyens libres et égaux, la religion devait relever de la sphère privée."

La laïcité ne s'oppose pas à l'islam, au contraire, selon Manuel Valls : "où l'extrême droite voudrait que les musulmans soient des citoyens de seconde zone, nous voulons, au contraire, faire la démonstration éclatante que l'Islam est pleinement compatible avec la démocratie, la laïcité, l'égalité femmes-hommes."

Lire la tribune de Manuel Valls en entier >>>

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !