Bruno Le Roux a embauché ses filles dès l'âge de 15 ans à l'Assemblée nationale comme collaboratrices parlementaires | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Bruno Le Roux a embauché ses filles dès l'âge de 15 ans à l'Assemblée nationale comme collaboratrices parlementaires
©Reuters/Charles Platiau

(Grosse) polémique en vue

Bruno Le Roux a embauché ses filles dès l'âge de 15 ans à l'Assemblée nationale comme collaboratrices parlementaires

Selon l'émission "Quotidien", ses deux filles ont cumulé chacune 14 et 10 CDD, effectués pendant les vacances scolaires, entre 2009 et 2016.

Voilà une autre affaire qui ne risque pas d’améliorer l’image de la classe politique française. L'émission "Quotidien" sur TMC a révélé lundi 20 mars que l'actuel ministre de l'Intérieur avait embauché ses deux filles à l'Assemblée nationale à partir de leurs 15-16 ans (elles ont aujourd’hui 23 et 20 ans), pendant les vacances scolaires, entre 2009 et 2016. Le montant total des contrats serait de 55.000 euros. Au total, les filles de l'ancien député auraient cumulé chacune 14 et 10 CDD.

"Bien entendu, j’ai mes filles qui ont travaillé avec moi sur des étés, notamment, ou des périodes de vacances scolaires, mais jamais en permanence", a répondu Bruno Le Roux alors qu’il effectuait un déplacement dans le Gard. Devant la caméra, le ministre a indiqué que ces contrats étaient "pour faire un boulot d'été, oui. Pas d'amalgames. On parle d'un boulot d'été auprès d'un parlementaire. Et quand il faut faire du classement, quand il faut faire un certain nombre de tâches parlementaires, je trouve que c'est une bonne école de faire ça".

Problème : selon TMC, entre le 10 juin et le 9 septembre 2013, la fille aînée de Bruno Le Roux aurait effectué un stage à temps plein chez Yves Rocher, en Belgique, alors même qu'elle était en CDD au même moment à l'Assemblée nationale. "Chaque contrat faisait l'objet de missions qui ont été honorées (…), puisque ces missions ont pu être effectuées en horaires renforcés avant et après le stage, et en travail à distance durant le stage (travail de rédaction, mise à jour de fichiers, recherches, etc) et durant plusieurs jours supplémentaires à l'automne", s’est défendu le cabinet du ministre.

Par ailleurs, la benjamine était en contrat à l'Assemblée nationale pendant un mois, à temps plein, du 20 avril 2015 au 22 mai 2015. Or, Quotidien constate qu'elle était aussi scolarisée en classe préparatoire avec seulement deux semaines de congés entre le 18 avril et le 4 mai.

Après cette information, le Premier ministre Bernard Cazeneuve a annoncé qu'il allait recevoir Bruno Le Roux dès ce mardi.

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !