Brigitte Macron se confie sur sa manière d'agir au sein de l'exécutif | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Brigitte Macron se confie sur sa manière d'agir au sein de l'exécutif
©CHARLES PLATIAU / POOL / AFP

Chacun trouve sa place

Brigitte Macron se confie sur sa manière d'agir au sein de l'exécutif

En déplacement au Sénégal avec Emmanuel Macron, la Première dame a accordé une interview à BFMTV.

En déplacement au Sénégal avec Emmanuel Macron, la Première dame a accordé une interview à BFMTV. Elle s'est d'abord confiée sur la manière qu'elle a d'agir au sein de l'exécutif. "Quand je suis interpellée sur des sujets, j’en discute avec mon mari, et on voit comment faire au mieux. Souvent je m’associe au ministre concerné, essentiellement la santé, le handicap, l’éducation… et comment agir ensemble", a-t-elle expliqué. Et de préciser : "Je pense que quand on agit ensemble, on agit mieux. Et je dois dire que c’est beaucoup plus facile que je ne croyais. Il y a une très grande volonté de faire avancer les choses. Je pense que ça correspond à ce qu’a fait le président quand il est arrivé: une volonté que les choses soient un peu autres, et je pense qu’elles sont en train de le devenir. Et ce n'est pas si compliqué."

"Je reste prof, fondamentalement"

Lors de ce déplacement, Brigitte Macron a visité un internat d'excellence de jeunes filles, sur l'île de Gorée, au large de Dakar. "L’éducation, je l’ai dit tout à l’heure, c’est être solidaire. C’est aider les autres. On ne s’éduque pas soi-même si on n'aide pas les autres à s’éduquer", a lancé à cette occasion la Première dame à BFMTV, avant d'évoquer l'importance de son développement pour l'Afrique.

"Sans éducation on ne s’en sortira pas. C’est véritablement la colonne vertébrale de notre société. Et l’Afrique, bien évidemment, est le centre du monde, en ce moment, et si on arrive à ce que l’éducation des filles et des garçons soient totalement répandues ici, on sera sorti d’affaire". "C’est une conviction intime et personnelle que je suis en train de vous livrer", a ajouté l'ex-professeur, qui n'a jamais eu "l’impression que (s)a carrière soit derrière". "Je reste prof, fondamentalement. Je n’ai pas voulu l’être, je le suis devenue par hasard, et je le suis restée. Je reste un prof, et quand je suis au milieu d’eux [des enfants, NDLR], je suis dans mon élément et c’est ma place, c’est très clair."

Lu sur BFMTV

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !