Brigitte Barèges : condamnée à un an d'inéligibilité, la maire UMP de Montauban va faire appel | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Brigitte Barèges : condamnée à un an d'inéligibilité, la maire UMP de Montauban va faire appel
©

Recours

Brigitte Barèges : condamnée à un an d'inéligibilité, la maire UMP de Montauban va faire appel

Accusée de "violation substantielle" des règles de financement de la campagne municipale de mars 2014, Brigitte Barèges restera maire de Montauban en attendant la décision finale du Conseil d'Etat.

Le Tribunal de Toulouse a tranché. Brigitte Barèges a été condamné ce mardi 21 octobre à un an d'inéligibilité pour "violation substantielle" des règles de financement de la campagne municipale de mars 2014. La maire UMP de Montauban devra donc quitter le Conseil municipal et le Conseil de l'agglomération. Elle sera remplacée par les premiers non-élus de sa liste et les Montalbanais ne seront donc pas rappelés aux urnes. Elle a toutefois décidé de faire appel de cette décision et restera maire de la ville en attendant la décision finale du Conseil d'Etat.

Cet été, Brigitte Barèges avait reçu un rejet de ses comptes de campagne de la Commission Nationale des Comptes de Campagne et des Financements Politiques (CNCCFP) et le rapporteur avait demandé son inéligibilité. Il lui reprochait notamment la publication d'encarts publi-rédactionnels dans la presse dans les six mois ayant précédé l'élection municipale. Au cours de cette période, seize articles sont parus dans "Le Petit Journal", faisant la promotion de la ville Montauban. Brigitte Barèges aurait alors fait acheter à la ville des exemplaires du journal pour les distribuer gratuitement sur la voie publique.

Lu sur europe1.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !