Brice Hortefeux : "la France a sa capacité d'accueil en saturation" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Brice Hortefeux : "la France a sa capacité d'accueil en saturation"
©Capture

Point de vue

Brice Hortefeux : "la France a sa capacité d'accueil en saturation"

Le député européen des Républicains était l'invité de RTL ce lundi matin. Il a évoqué la situation des migrants mais aussi celle de la Grèce.

La situation de la Grèce

"La Grèce doit faire face à une dette considérable. Elle ne peut plus rembourser. Une sortie de la zone euro de la Grèce, ce serait un saut dans l'inconnu sans précédent. Ce serait une mauvaise chose pour la Grèce elle-même mais aussi pour la France. Le déficit de paiement, pour la France çà veut dire 68 milliards d'euros à payer soit 1 100 euros par Français. Il y a l'urgence de trouver un accord qui n'est pas seulement financier mais aussi politique. Ce qui me choque, c'est que François Hollande n'a pas invoqué de plan B. Il y a en tout cas, une leçon à tirer de tout ça : le populisme ne mache pas. Tsipras avait fait une série de promesses toutes oubliées. Le populisme est parfois une tentation, jamais une solution".

Les migrants

"Le droit du sol est un sujet vaste. Il y a des milliers de clandestins, c'est en augmentation. On ne peut plus continuer comme ça en luttant contre les trafiquants. Il faut faire évoluer le droit su sol et le droit du sang. Il faut que cela bouge car la situation a changé.Il faut réfléchir au droit du sang dans certains DOM notamment. Il y a des pistes de réflexion dans notre famille politique. On ne court pas après le Front national avec lequel je suis en total désaccord sur ce sujet. (...) Nicolas Sarkozy a eu raison de dire qu'une répartition en Europe n'est pas tenable. (...) La France a sa capacité d'accueil en saturation".

Le retour de DSK sur Twitter

"Cela me laisse pantois... mais ce qui m'a le plus choqué dans le week-end, ce n'est pas ça, c'est la proposition de Madame Taubira de passer aux 32 heures. Moi, je lui conseille de ne plus travailler du tout... ça ira plus vite!".

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !