Brexit : Boris Johnson se met dans l'embarras vis-à-vis de Theresa May | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
Brexit : Boris Johnson se met dans l'embarras vis-à-vis de Theresa May
©Neil Hall / Reuters

Brexit means Brexit

Brexit : Boris Johnson se met dans l'embarras vis-à-vis de Theresa May

Le ministre des Affaires étrangères a été surpris en flagrant délit de soutien à Change Britain, un mouvement qui met la pression sur le gouvernement pour accélérer la sortie de l'UE.

Theresa May ne serait plus si consensuelle que cela... Le processus de sortie de l'Union européenne, aujourd'hui bel et bien engagé, semble malgré tout  trop lent pour ceux qui ont voté pour la sortie de l'Union européenne. Un groupe appelé Change Britain, issu de celui qui fit campagne pour le Leave, est particulièrement actif sur ce front. 

Il faut dire que l'accession de Theresa May au pouvoir, elle qui fut opposée sans grande fermeté au Brexit mais resta proche des sortants, fait aujourd'hui grincer quelques dents. Les perdants du Bremain continuent à rêver d'une sortie malgré la volonté populaire, et agacent les vainqueurs, qui ne voient pas avancer les négociations. D'autant plus qu'on parle d'une sortie en 2019, alors qu'une sortie plus rapide est tout à fait possible. Mais serait sans doute plus dangereuse. 

Résultat de cet imbroglio : une certaine tension qui s'est installée au gouvernement, et ce malgré les messages d'apaisement du Premier ministre anglais. Laquelle se trouve embarassée par une récente révélation.

Boris Johnson, son ministre, ainsi que Michael Cove, grand porte-parole du Brexit, ont apporté leurs soutien à Change Britain, mouvement lancé par Gisela Stuart, député travailliste favorable à la sortie de l'Union européenne. Cette ancienne allemande de l'Ouest qui a piloté la campagne du Leave critique régulièrement la lenteur de l'action de Theresa May, et n'a de cesse de débouter ce qui espère encore un changement de cap.

La découverte de messages audio enregistrés par Johnson, mais aussi de soutiens apportés par Cove et Stuart à ce groupe militant ne facilite pas la tâche du gouvernement. 

Evidemment la presse de gauche tel le Guardian pro-Remain, s'est fait une joie de critiquer l'incohérence du gouvernement et continue d'attaquer les mensonges de la campagne menée par le Leave. Bien que la campagne soit aujourd'hui terminée.

Lu dans le Guardian

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !