Brexit : Standard and Poor's dégrade la note de l'Union européenne | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Brexit : Standard and Poor's dégrade la note de l'Union européenne
©Reuters

Un de chute

Brexit : Standard and Poor's dégrade la note de l'Union européenne

"Nous avons réévalué notre analyse sur la cohésion au sein de l'UE, que nous considérons aujourd'hui comme un facteur neutre plutôt que positif" a expliqué l'agence de notation.

Le Brexit continue de faire des dégâts. Une semaine après que le Royaume-Uni ait décidé de quitter le navire européen, l'agence de notation Standard and Poor's a dégradé jeudi d'un cran la note de la dette long terme de l'Union européenne. S&P a rétrogradé d’un cran, de AA+ à AA, avec une perspective stable. En résumé, l'agence justifie sa décision par les incertitudes entourant l’Union après le vote britannique mais estime qu'une dégradation supplémentaire ne sera pas nécessaire à moyen terme.

Dans un communiqué, Standard and Poor's explique que "après la décision des électeurs britanniques de quitter l'UE suite au référendum du 23 juin, nous avons réévalué notre analyse sur la cohésion au sein de l'UE, que nous considérons aujourd'hui comme un facteur neutre plutôt que positif dans la notation" de cet ensemble. Avant de poursuivre : "Nous pensons que dorénavant, les prévisions de revenus, la planification à long terme et les ajustements des principaux mécanismes d’amortissement financier de l’UE seront sujets à une incertitude accrue."

Les notes délivrées par les agences de notation dictent les conditions auxquelles les pays ou les entreprises peuvent s’endetter sur les marchés financiers. Mécaniquement, plus la note est basse, plus les taux d’intérêt exigés par les créanciers sont élevés.

A LIRE AUSSI : Brexit : l'agence Standard & Poor's enlève au Royaume-Uni son "AAA"

Lu sur Le Huffington Post

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !