Brexit : les Lords trainent (encore) des pieds | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
Brexit : les Lords trainent (encore) des pieds
©Paul Hackett / Reuters

Opposition interne

Brexit : les Lords trainent (encore) des pieds

Les parlementaires ont adopté un amendement pour qu'ils aient le dernier mot sur les négociations à venir.

La chambre des Lords joue la montre. Contre l'avis de la Première ministre Theresa May, les parlementaires britanniques ont adopté un amendement selon lequel le parlement devra voter le résultat des discussions entre l'Union européenne et le Royaume-Uni. "Il est évident que certains Lords désirent entraver le processus, mais le gouvernement a l'intention de faire en sorte que cela n'arrive pas", s'est plaint le ministre du Brexit  David Davis.

En revanche, l'idée d'un nouveau référendum a été rejetée par 336 voix contre 131. Le texte retourne désormais à la chambre des Communes qui risque désormais de supprimer l'amendement controversé, mais aussi celui adopté par les Lords, la semaine dernière, dont le but est de protéger les citoyens européens vivant dans le pays. Mais le gouvernement ne possède qu'une petite majorité et les pro-européens se mobilisent pour tenter de maintenir les deux amendements, qui, pour le moment, ralentissent le processus d'activation du Brexit.

Lu sur l'Express

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !