Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International

Sorry

Brexit : "Le gouvernement britannique n'invoquera pas l'article 50 pour le moment"

C'est ce qu'a déclaré le Premier ministre britannique David Cameron à la Chambre des communes le 27 juin.

Alors que l'Union européenne (UE) souhaite consommer le divorce avec le Royaume-Uni au plus vite après la victoire du Brexit au referendum du 23 juin dernier, le gouvernement britannique, par la voix de son actuel Premier ministre, semble plus hésitant, notamment face au timing du recours à l'article 50 du traité de Lisbonne.

En effet, c'est ce recours qui valide la demande officielle de sortie de l'UE pour un État membre, et il ne peut être décidé que par un vote des membres du Parlement britannique, quel que soit le résultat, purement consultatif, d'une consultation publique des citoyens de Grande Bretagne.

"Le gouvernement britannique n'invoquera pas l'article 50 pour le moment(...)Telle est notre décision souveraine, et il incombe à la Grande-Bretagne, et à elle seule, de la prendre", a déclaré David Cameron à Londres devant la Chambre des communes le 27 juin, la veille du premier sommet européen de Bruxelles depuis les résultats du Brexit.

Si le Premier ministre est toujours en fonction jusqu'à sa démission annoncée pour octobre prochain, on connaîtra le nom de son successeur, issu du Parti conservateur, dès le 2 septembre. "Pas de précipitation" non plus du côté du favori de ses prétendants à la succession à la tête du Royaume, l'ancien maire de Londres conservateur Boris Johnson, concernant la procédure de séparation d'avec l'UE.

"Le Royaume-Uni quitte l'Union européenne mais ne doit pas tourner le dos à l'Europe et au reste du monde", indique M. Cameron devant la chambre basse du Parlement britannique. Et il ajoute : "Nous devons déterminer le genre de relation que nous voulons désormais avoir avec l'UE".

Lire aussi : Brexit : après le Britannique Nigel Farage, qui sont les leaders politiques européens qui veulent en finir avec l'Union européenne ?

Lu sur Le Figaro
Commentaires
Nos articles sont fermés aux commentaires.