Bousculade à gauche : Hidalgo et Montebourg lancent leur structure en vue de la présidentielle 2022 | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Anne Hidalgo
Anne Hidalgo
©STEPHANE DE SAKUTIN / AFP

Election

Bousculade à gauche : Hidalgo et Montebourg lancent leur structure en vue de la présidentielle 2022

Tandis qu'Olivier Faure s'énerve face aux critiques de François Hollande

Interrogée par le Journal du Dimanche sur l’échéance présidentielle de 2022, Anne Hidalgo, citée par 20 Minutes réaffirme qu’elle y prendra « toute [s] a part » sans donner plus de précisions sur la forme que prendra cette participation. « Les Français ne veulent pas qu’on les enferme dans un second tour Macron-Le Pen », juge-t-elle. « Et puis, que donneraient cinq ans de plus avec Emmanuel Macron ? Depuis 2017, rien n’a changé en mieux. »

Comme le révèle ce lundi 11 janvier Le Parisien . La maire socialiste de Paris lancera dans une dizaine de jours une «plateforme d'idées», baptisée «Idées en commun». 

Les proches d'Arnaud Montebourg ont annoncé dimanche à l'AFP la création d'un nouveau parti : «L'engagement» - qui est également le titre de son livre publié en novembre. «Une cinquantaine» de personnes travaillent à la mise en place du parti qui a pour objectif «de soutenir la candidature d'Arnaud Montebourg» note Le Figaro.

On note par ailleurs, le divorce entre Olivier Faure le patron du PS et François Hollande. Agacé par les critiques de Hollande sur sa ligne unitaire, Faure lui a répondu "« Quand on prétend rassembler et faire l’unité, la première règle, c’est de ne pas tirer contre son propre camp. Ce n’est pas sur le chaos de la gauche que peut prospérer un candidat en 2022 »" souligne Le Monde.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !