Bourse au mérite : Alain Juppé signe une pétition pour sa sauvegarde | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Bourse au mérite : Alain Juppé signe une pétition pour sa sauvegarde.
Bourse au mérite : Alain Juppé signe une pétition pour sa sauvegarde.
©Reuters

Engagé

Bourse au mérite : Alain Juppé signe une pétition pour sa sauvegarde

"Supprimer les bourses à des étudiants (...) qui ont obtenu de très brillants résultats dans leurs études secondaires, je crois que c'est une mauvaise action", a déclaré le maire de Bordeaux dans une vidéo Youtube.

"Je n’ai pas l’habitude de signer des pétitions, mais j’ai décidé de signer celle de l’association "Touche pas à ma bourse, je la mérite" et d’apporter mon soutien à ses initiateurs". Ce samedi 1er novembre, Alain Juppé a offiellement pris parti pour la bourse au mérite, instaurée en 2009 par Valérie Pécresse , supprimée par le gouvernement en juillet et en sursis depuis la récente décision du Conseil d'Etat. En effet le 17 octobre, le Conseil d'Etat est revenu sur la suppression de la bouse au mérite. Cette décision est toutefois "provisoire" et ne "ne signifie donc pas que la circulaire est illégale mais simplement qu'en raison de l'urgence et du doute sérieux, elle ne pourra pas être exécutée en attendant le jugement définitif de l'affaire", a précisé le Conseil.

La bourse au mérite, "C'est un enjeu qui nous concerne tous et me touche personnellement. On parle beaucoup de l'égalité des chances dans notre pays, des atouts de la France. Un des atouts de la France c'est sa jeunesse, sa jeunesse qui travaille, qui réussit. Et supprimer les bourses à des étudiants issus de milieux populaires qui ont obtenu de très brillants résultats dans leurs études secondaires, je crois que c'est une mauvaise action (...) Voilà pourquoi le gouvernement commet une erreur qui va à l'encontre des valeurs républicaines de notre pays", déclare Alain Juppé dans une vidéo Youtube. Le maire de Bordeaux appelle les Français à signer, eux aussi, la pétition. 

A l'origine, la bourse au mérite consiste en une aide complémentaire versée aux bacheliers boursiers qui décrochent une mention "très bien", en plus des aides versées par le Crous. Les bénéficiaires reçoivent 180 euros par mois sur dix mois, pendant trois ans. L’aide est renouvelable deux ans si l’étudiant décroche une mention à l’issue de sa licence. Toutefois le gouvernement a décidé de la supprimer car  "le nombre de mentions très bien avait été multiplié par cinq, mais le nombre d’élèves boursiers ayant le baccalauréat avec une mention très bien n’avait pas bénéficié d’un effet de levier", a expliqué la secrétaire d'Etat chargée de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, Geneviève Fioraso. Cette dernière a également déclaré préferer se concentrer sur les jeunes issus de milieux défavorisés. "On a décidé de mettre le paquet sur les critères sociaux des bourses. C’est le plus efficace pour retourner le déterminisme social", a-t-elle assuré à l'Assemblée nationale mardi 28 octobre. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !