Bolloré veut absorber la branche d’édition de Lagardère, Hachette Livre numéro 3 mondial<!-- --> | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Vincent Bolloré
Vincent Bolloré
©ERIC PIERMONT / AFP

OPA

Les rumeurs d’un rapprochement entre Hachette Livre et Editis étaient évoquées depuis des mois

Les rumeurs autour d’un mariage entre Hachette Livre (Hachette, Grasset, Fayard, Larousse ou Brown and Company) et Editis (Plon, Robert Laffont, Le Cherche midi, Bordas ou Nathan) courraient depuis des mois dans les couloirs des maisons d’éditions rappelle Le Figaro.

Désormais, c’est officiel: avec l’OPA de Vivendi sur Lagardère, Vincent Bolloré compte avaler sa branche d’édition Hachette Livre (2,4 milliards de chiffres d’affaires en 2020).

La perspective d’une mainmise de Vincent Bolloré sur le secteur inquiète les autres groupes d’édition.

De son côté, le Syndicat de la librairie française, qui représente 600 librairies, s’est alarmé «face à un risque considérable de dépendance économique et commerciale»

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !