Boeing 777 de la Malaysia Airlines disparu en mer : les téléphones portables des passagers sonnent encore | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
L'espoir existe toujours pour les familles des passagers
L'espoir existe toujours pour les familles des passagers
©Reuters

Disparition étrange

Boeing 777 de la Malaysia Airlines disparu en mer : les téléphones portables des passagers sonnent encore

Les recherches se poursuivent en mer de Chine après la disparition d'un Boeing 777. Fait mystérieux, les téléphones de certains passagers sonnent toujours.

Le Boeing 777 de la compagnie Malaysia Airlines n' a toujours pas été retrouvé malgré les recherches entamées par de nombreux pays. La situation en ce lundi a peu évoluée et les familles des passagers présents à bord du vol MH370 restent plus que jamais dans le flou suite a une journée marquée par des annonces contradictoires. 

La Chine est au premier plan dans les recherches. Le gouvernement a envoyé une équipe pour enquêter et apporter un soutien aux familles. "La Malaisie attache de l'importance à cet incident (et fait preuve) d'une attitude sincère, mais étant donné la situation, la Malaisie doit intensifier ses efforts", a déclaré Qin Gang, porte-parole du ministère des Affaires étrangères. 

En tout, ce sont pas moins de dix pays qui sont engagés dans les recherches de l'avion à bord duquel se trouvaient 227 passagers de 14 nationalités, dont quatre Français, et 12 membres d'équipage. Pour autant, il n'y a toujours aucune trace du Boeing 777 de la Malaysia Airlines plus de deux jours après la disparition de l'appareil. La zone de recherche a été étendue en mer de Chine méridionale. "Malheureusement (...) nous n'avons rien trouvé qui semble provenir de l'appareil, encore moins l'appareil lui-même", a déclaré le directeur de l'aviation civile malaisienne, ce lundi midi. Un "objet jaune" repéré en mer, apparenté à un radeau de survie, a suscité l'espoir des chercheurs vietnamiens dépêchés sur place en hélicoptère, mais après vérification les sauveteurs n'ont rien trouvé de semblable. 

La thèse de l'explosion en vol priorisée

On ne connaît toujours pas l'origine de la disparition de l'avion. La difficulté à retrouver des débris de l'avion fait pencher les enquêteurs vers la thèse de l'explosion en plein vol. En effet, si l'avion a foncé dans la mer, les débris seront rassemblés sur une zone assez restreinte. Par contre, s'il a explosé en altitude, les débris seront éparpillés sur une très grande zone. L'explosion pourrait provenir d'une décompression soudaine de l'appareil, d'une inflammation du réservoir de carburant, ou bien d'une bombe. Par ailleurs, selon l'armée de l'air malaisienne "il existe une possibilité réelle que l'avion ait fait demi-tour [...], corroborée par la surveillance radar civile". Toutefois, le PDG de Malaysia Airlines émet un doute sur cette hypothèse, faisant valoir que les alarmes de l'avion se seraient déclenchées en cas de déviation du plan de vol. 

Des portables qui sonnent toujours

Fait surprenant, les portables de certains passagers sonnent toujours. Selon le Washington Post, plusieurs numéros de téléphone des passagers présents à bord du Boeing continueraient de sonner, assurent des proches qui ont tenté de les joindre. Le site China.org indique que 19 familles ont signé un communiqué commun attestant que plusieurs numéros de téléphones sont toujours actifs. Ces proches ont tenté de contacter les autorités pour qu'elles traquent ces téléphones et qu'elles retrouvent la trace de l'avion. Sans réponse pour le moment. 

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !