Boeing - Airbus : l’OMC autorise Washington à taxer les produits européens | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Boeing - Airbus : l’OMC autorise Washington à taxer les produits européens
©NICHOLAS KAMM / AFP

Guerre commerciale

Boeing - Airbus : l’OMC autorise Washington à taxer les produits européens

Dans le cadre du conflit opposant Airbus à Boeing depuis une quinzaine d’années, l’Organisation mondiale du commerce vient de décider que les Etats-Unis avaient le droit de taxer les importations en provenance de l’Union européenne à hauteur de 7,5 milliards de dollars.

L’Organisation mondiale du commerce (OMC) a autorisé Washington à imposer des taxes d’un montant de 7,5 milliards de dollars (6,8 milliards d’euros) sur les biens européens. Cette pénalité sanctionne des subventions accordées à Airbus, jugées illégales par l’OMC.

Cet arbitrage pourrait "ouvrir un nouveau front dans la guerre commerciale mondiale lancée par le gouvernement de Donald Trump", selon le Wall Street Journal.

D’après l’AFP, Guillaume Faury (PDG d'Airbus) espère que les États-Unis et l'Union européenne "accepteront de trouver une solution négociée avant de causer de graves préjudices au secteur aéronautique" :

"De telles sanctions, si elles étaient décidées par Washington, constitueraient un obstacle au libre-échange et auraient un impact négatif non seulement sur les compagnies américaines mais également sur les emplois, les fournisseurs et les passagers américains".

Le ministre français de l’Économie Bruno Le Maire estime aussi que les États-Unis feraient "une erreur économique et politique" s’ils décidaient d’imposer à l’Union européenne des sanctions tarifaires.

L’OMC vient donc d’autoriser les États-Unis à appliquer des droits de douane sur des biens européens à hauteur de 7,5 milliards de dollars. 

Ce conflit de longue date opposait Airbus et Boeing. Les deux compagnies s’accusaient mutuellement de recevoir des subventions déguisées de leur gouvernement respectif. 

Dans une procédure similaire, l’OMC devrait autoriser au printemps l’Union européenne à imposer elle aussi des droits de douane en réaction à des subventions indues versées par le gouvernement américain à Boeing.

La commissaire européenne au Commerce, Cecilia Malmström, a appelé Washington à mettre fin à ce conflit par un accord "équitable".

Selon le Wall Street Journal, "Washington a déjà préparé une liste de produits européens, d’une valeur de 21 milliards de dollars, dans laquelle il suffit de choisir. Et Bruxelles a dressé sa liste d’exportations américaines, de 20 milliards de dollars".

Les Echos

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !