Bill Gates : le fondateur de Microsoft estime que la France "est très attirante" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Bill Gates : le fondateur de Microsoft estime que la France "est très attirante"
©

Verbatim

Bill Gates : le fondateur de Microsoft estime que la France "est très attirante"

Alors qu'il a rendez-vous avec François Hollande ce mardi, l'homme d'affaires a accordé une interview à Europe 1.

L’Américain Bill Gates est  récemment redevenu l'homme le plus riche du monde. En effet, selon le classement 2014 du magazine américain Forbes, avec une fortune estimée à 76 milliards de dollars (9 milliards de plus par rapport à l'an dernier), le fondateur de Microsoft retrouve sa place de numéro un. Autant dire qu'en matière d'économie, sa parole compte. C'est pourquoi François Hollande a tenu à le recevoir ce mardi,  notamment pour parler aide au développement. Mais avant cela, Bill Gates était de passage dans les studios d'Europe 1.

Il en a profité pour glisser un message au président français : "J'aimerais vraiment savoir quelle sera sa réflexion sur l'évolution de l'aide française même en ces périodes de contrainte budgétaire, s'assurer que les budgets d'aide soient maintenus pour qu'on ne sacrifie pas l'aide sur l'autel du déficit". Car pour le fondateur de Microsoft, il est essentiel de maintenir cette aide au développement. "L'aide au développement peut être vue de différentes façons. Tout rend l'impératif clair : si vous voulez de la stabilité dans ces pays, arrêter les épidémies, que l'économie mondiale soit en croissance, plus de justice humanitaire. Pour chacun de ces angles, il faut s'assurer que les enfants grandissent avec assez à manger", estime-t-il.

Mais Bill Gates a aussi été interrogé au sujet du remaniement opéré par François Hollande et des sur d'éventuels conseils à donner au chef de l'Etat en matière de fiscalité. "La France a eu beaucoup de réussites économiques et il y a beaucoup de concurrence entre les pays pour voir quelles sont les politiques qui permettent d'obtenir les plus grands succès", a assuré le milliardaire, ajoutant qu'"il faut voir si les règles fiscales sont vraiment à jour pour notre époque".

Et de poursuivre : "Il y a beaucoup de diversité mais ce dont il faut s'assurer c'est que les PME qui démarrent en France aient accès à du capital risque. Et puis il faut aussi des compétences approfondies : les grandes entreprises essaient d'obtenir les meilleurs talents et la France est très attirante". Si Bill Gates le dit...

lu sur Europe 1

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !