Béziers : des affiches pour vanter l'armement de la police municipale créent la polémique | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
La campagne d'affichage de la ville de Béziers a déclenché la polémique.
La campagne d'affichage de la ville de Béziers a déclenché la polémique.
©@matteomaillard sur Twitter

Flingue

Béziers : des affiches pour vanter l'armement de la police municipale créent la polémique

Robert Ménard, le maire de la ville, a décidé d'équiper la police municipale d'armes à feu et le fait savoir dans une campagne d'affichage.

C'est ce que l'on appelle une campagne de communication musclée. "Désormais la police municipale a un nouvel ami." Voilà ce que les habitants de Béziers peuvent lire depuis ce mercredi 11 février, sur les panneaux publicitaires de la ville. A côté du slogan, l'affiche montre une arme automatique, avec un écusson bleu-blanc-rouge sur la crosse.

Robert Ménard, le maire de Béziers, proche du Front National, a ainsi voulu faire savoir que la police municipale de sa ville était équipée d'armes léthales, depuis le 1er février. Selon le Midi Libre, l'arme dont dispose la police est un 7.65 automatique. "Elle vient compléter les gilets-pare-balles, bâtons de défense, bombes lacrymogènes et casque de maintien de l'ordre qui composaient déjà l'équipement du policier", précise le quotidien régional.

Les réactions amusées, affligées ou indignées n'ont pas tardé à se faire entendre sur les réseaux sociaux. D'autres internautes, au contraire, ont affiché leur soutien à l'initiative du maire de Béziers. La publicité a déjà été détournée par plusieurs internautes, qui se sont amusés à remplacer l'arme par une bouteille d'alcool ou... un cerveau.

Lu sur le Midi Libre

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !