Beyrouth : l'attentat revendiqué par al-Qaïda | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Beyrouth : l'attentat revendiqué par al-Qaïda
©

Violences

Beyrouth : l'attentat revendiqué par al-Qaïda

Le double attentat perpétré ce matin devant l'ambassade d'Iran a fait au moins 23 morts et près de 150 blessés.

L'ambassade d'Iran à Beyrouth (Liban) a été la cible d'un double attentat, perpétré ce mardi matin. Le bilan, "non définitif", selon le ministère de la Santé, est de 23 morts et près de 150 blessés. Les deux explosions, se sont produites peu avant 10h (heure locale) dans le quartier de Bir Hassan au sud de Beyrouth, contrôlé par le Hezbollah chiite.

Selon un haut responsable des services de sécurité, "une moto a d'abord explosé, suivie quelques minutes plus tard par une voiture qui se trouvait à 30 mètres (...) Nous ne pouvons pas encore dire s'il s'agit d'attentats suicide ou d'explosions actionnées à distance". Les brigades Abdllah Azzam, liées à al-Qaïda, ont revendiqué en fin de matinée cette attaque.

L'Iran avait, dans un premier temps, accusé Israël d'être responsable de cet attentat meurtrier. La France a, de son côté, condamné "avec la plus grande fermeté l'attentat sanglant et réitère son soutien au gouvernement libanais pour préserver l'unité nationale". Il s'agit du troisième attentat visant un bastion du Hezbollah chiite, qui combat en Syrie auprès des troupes de Bachar al-Assad.

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !