Besançon : une adolescente a été frappée et tondue par sa famille parce qu’elle souhaitait épouser un chrétien | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Besançon police
Besançon police
©PHILIPPE HUGUEN / AFP

Drame familial

Besançon : une adolescente a été frappée et tondue par sa famille parce qu’elle souhaitait épouser un chrétien

Une jeune fille de 17 ans, originaire de Bosnie-Herzégovine, a été tondue et frappée par sa famille ce lundi soir à Besançon, selon des informations de L’Est Républicain. La violence de ses proches aurait été provoquée car elle fréquentait un homme de confession chrétienne.

Un acte particulièrement violent s’est déroulé au coeur d’un appartement dans le quartier des Clairs-Soleils à Besançon, en début de semaine. Une jeune fille de 17 ans a été tondue et frappée à de multiples reprises par son père, sa mère, son oncle et sa tante, selon des informations de L’Est Républicain. Ils ont été placés en garde à vue.

Cette jeune fille est tombée amoureuse d’un garçon de 20 ans d’origine serbe. Elle est de confession musulmane, lui est chrétien. L’entourage de la jeune femme est arrivé de Bosnie-Herzégovine en 2017. 

La famille de la jeune femme aurait été opposée à cette relation. Face à cette situation et à ce refus, la jeune femme a fugué, en milieu de semaine dernière. Elle conserve tout de même le contact avec ses proches durant cette absence. Elle leur envoie des messages pour les rassurer. 

Au bout de quatre jours, elle décide de se rendre chez sa famille, en compagnie de son amoureux et des parents de ce dernier. Elle désirait se marier avec le jeune homme.

La situation va malheureusement dégénérer. L’adolescente sera emmenée dans une chambre avant d’y être frappée. 

Son amoureux se précipite dans les escaliers pour prévenir les secours.

La jeune femme est demeurée seule avec sa mère, son père, son oncle et sa tante. Durant de longues minutes, elle va être frappée par ses proches (des coups de poing, de pied, au niveau du visage et du corps). Puis, son père va se saisir d’une tondeuse et demander à son frère de la tondre.

L’arrivée de la police a mis fin au calvaire de la jeune femme. Elle a été transportée en urgence à l’hôpital. L’adolescente a eu une côte cassée et de nombreux hématomes ainsi qu’une interruption temporaire de travail (ITT) de quatorze jours.

Les quatre mis en cause sont poursuivis pour des "violences sur mineur, en présence de mineurs et en réunion". 

Selon des informations de L’Est Républicain, le motif religieux est bien l'explication des ces actes. La jeune fille a été placée sous protection judiciaire. Les quatre personnes mises en cause ont été placées sous contrôle judiciaire dans l'attente de leurs jugements devant le tribunal. 

L'Est Républicain

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !