Bertrand Delanoë : 66% des Français contre son éventuelle entrée au gouvernement | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Bertrand Delanoë n'est pas plébiscité par les Français pour devenir ministre
Bertrand Delanoë n'est pas plébiscité par les Français pour devenir ministre
©Reuters

C'est clair et net

Bertrand Delanoë : 66% des Français contre son éventuelle entrée au gouvernement

C'est ce qui ressort d'un sondage LH2 pour le Nouvel Observateur publié ce dimanche.

Une page se tourne, une autre reste à écrire. A la fin du mois de mars prochain, Bertrand Delanoë ne sera plus maire de Paris. Mais à l'heure actuelle, nul ne sait de quoi sera fait son avenir. Si son nom est régulièrement cité pour faire partie du prochain gouvernement (un remaniement devrait avoir lieu mais aucune décision n'a encore officiellement été annoncé, ndlr), les Français ne semblent pas voir cela d'un bon œil. En effet, deux Français sur trois se disent opposés à une entrée au gouvernement de l'actuel maire de la capitale, selon un sondage de l'institut LH2 pour Le Nouvel Observateur dimanche.

À la question "Souhaiteriez-vous que Bertrand Delanoë fasse son entrée au sein du gouvernement en tant que ministre ?" 66 % des sondés répondent "Non", 30 % "Oui". A noter qu'il existe une très forte disparité des souhaits selon que l'on s'adresse à des sympathisants de droite ou socialiste. Ainsi, la cote de Bertrand Delanoë est nettement meilleure auprès des sympathisants de gauche, qui sont 53% à se prononcer pour son entrée dans l'équipe gouvernementale, alors que 85% des sympathisants de droite sont contre.

Les "sans diplôme" (81 %), les travailleurs indépendants (80 %), les "65 ans et plus" (70 %) et les Franciliens (69 %) sont les catégories de populations les plus opposées à une entrée de Bertrand Delanoë dans l'équipe gouvernementale. Maire de Paris depuis 2001, celui-ci ne brigue pas de troisième mandat, et sa première adjointe Anne Hidalgo fait figure de favorite pour lui succéder lors des élections municipales des 23 et 30 mars.

Le sondage a été réalisé les 20 et 21 février par Internet auprès d'un échantillon de 994 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas.

lu sur Le Nouvel Observateur

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !