Bernard Cazeneuve porte plainte après la découverte de tags "anti police" à la Sorbonne | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Bernard Cazeneuve porte plainte après la découverte de tags "anti police" à la Sorbonne
©Europe 1

Dégradations

Bernard Cazeneuve porte plainte après la découverte de tags "anti police" à la Sorbonne

Le syndicat policier Alliance a publié sur sa page Facebook des clichés des quatre tags écrits en noir et en rouge dans les couloirs de l'université.

Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a indiqué ce mercredi qu'il allait porter plainte après la découverte de quatre tags hostiles aux policiers à l'intérieur de l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

Selon le ministre, ces inscriptions sont "constitutives d'apologie de crimes contre des policiers", a-t-il estimé dans un communiqué. "Les auteurs de ces inscriptions seront identifiés et interpellés" et "devront en répondre devant la justice", affirme Bernard Cazeneuve.

Le syndicat policier Alliance a publié sur sa page Facebook des clichés des quatre tags écrits en noir et en rouge dans les couloirs de l'université, rue de Tolbiac dans le sud-est de Paris. 

On peut y voir les slogans suivants : "Frapper vite, frapper fort, un bon flic est un flic mort", mais aussi "J'ouvre une bouteille à chaque fois qu'ils ferment le cercueil d'un flic".

Des constatations ont été faites par le commissariat du XIIIe arrondissement, a expliqué ce mercredi matin une source policière, citée par Le Point. 

>>>> À lire aussi : Nouvelle attaque de policiers à Viry-Châtillon : ces gangs auxquels l'État est incapable de répondre

 

Lu sur Le Point

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !