Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique

Droit dans ses bottes

Bernard Accoyer confirme la volonté de supprimer 500 000 postes de fonctionnaires

Le secrétaire général de LR a prévenu que François Fillon ne reculerait pas sur cette promesse emblématique.

François Fillon a utilisé son joker. En reculant sur la réforme sur la santé, le candidat de la droite a écorné son image d'intransigeant. Impossible pour lui de refaire un nouveau pas en arrière et sa proposition sur la suppression des fonctionnaires est désormais la cible des ses adversaires. Invité au au Grand rendez-vous iTELE-Europe 1-Les Echos, le secrétaire général des Républicains Bernard Accoyer, a ainsi confirmé que la droite supprimerait bien 500 000 postes de fonctionnaires en 5 ans, si François Fillon est au pouvoir. "Il y a de la marge, il n'est pas question d'affaiblir les fonctions régaliennes ou diminuer les agents dans la fonction publique hospitalière" assure-t-il. "Depuis les années 1980, un million de postes supplémentaires ont été créés dans les collectivités locales. Il y a une évolution des agents publics dans la fonction publique territoriale qui montre qu'il y a de la marge."

Reste à savoir quels sont les domaines ciblés par cette mesure. "Je ne vais pas donner des chiffres précis parce que ces choses doivent être réglées dans la concertation", prévient Bernard Accoyer. "Il y a des doublons avec les services déconcentrées et l'administration centrale" souligne-t-il néanmoins.

Lu sur Le Figaro
Commentaires
Nos articles sont fermés aux commentaires.