Berlin découragé par le peu d'entrain d'Athènes à accepter son aide ‎ | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Berlin découragé par
le peu d'entrain d'Athènes
à accepter son aide
‎
©

Pfff...

Berlin découragé par le peu d'entrain d'Athènes à accepter son aide ‎

Le ministère de l’Économie allemand juge décourageant le bilan de ses tentatives pour aider la Grèce à remettre son économie sur pied.

Alors qu'un deuxième plan d'aide à la Grèce a été adopté lundi 27 février par les députés allemands, le ton monte du côté du ministère de l’Économie allemand. Ce dernier juge "décourageant" le bilan de ses tentatives d'aider la Grèce à remettre son économie sur pied, dans un document interne obtenu ce mercredi par l'AFP, rapporte Le Monde.

Ce document, daté du 17 février, détaille les offres de coopération faites par l'Allemagne à la Grèce ces derniers mois. Il qualifie "d'inacceptable" le manque d'entrain des Grecs à se faire aider. Selon le ministère de l'économie, les discussions avec la banque publique grecque KfW "s'éternisent" et le responsable du projet à Athènes n'est plus en poste.

Améliorer la compétitivité de l'économie "n'est manifestement pas la priorité" du côté grec, lit-on encore. "Nous attendons des signaux clairs du côté grec indiquant que le pays est prêt à se saisir des offres" qui lui sont faites, conclut le document.

Selon ce texte, la France, la Suède, ou encore les Pays-Bas auraient fait des expériences similaires à l'Allemagne avec leurs propres propositions d'aide.

Lu sur Le Monde.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !