Benjamin Netanyahu met en doute l'impartialité de la France | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Benjamin Netanyahu met en doute l'impartialité de la France
©New Pool pour REUTERS

Rancune

Benjamin Netanyahu met en doute l'impartialité de la France

Benjamin Netanyahu, le Premier ministre israélien a parlé dimanche 15 mai d'"ombre sur l'impartialité" de la volonté française de s'acheminer vers un processus de paix. Et ce, en présence du ministre des Affaires étrangères français, Jean-Marc Ayrault.

Benjamin Netanyahu avait déjà fait part de son agacement après la participation de la France à un vote sur le statut du centre de Jérusalem. La directive internationale est considérée comme très défavorable à Israël par le gouvernement hébreu. Le Premier ministre a fait part de ses réserves à l'ancien Premier ministre français : "J'ai dit que la décision scandaleuse prise à l'Unesco avec le soutien de la France et qui ne reconnaît pas le lien millénaire entre le peuple juif et le mont du Temple jette une ombre sur l'impartialité du forum que la France tente de réunir."

Jean-Marc Ayrault s'est défendu en invoquant une "main tendu", lui qui venait de rencontrer le président de l'Autorité palestinienne : "Il ne peut pas y avoir de doute sur la sincérité de la France" a-t-il dit, insistant. La visite, qui visait à apaiser les tensions récentes entre la France et Israël n'a donc pas atteint son but : les relations restent compliquées avec l'Etat hébreu. 

Lu sur France Info

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !