Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
©Flickr/CC elbragon

Terrorisme

Belgique : l'Etat islamique revendique l'agression à la machette de Charleroi

Samedi 6 août à 16h, deux policières de la ville de Charleroi en Belgique ont été attaquées par un individu armé d'une machette. Il aurait crié "Allah akbar" pendant l'agression, avant d'être abattu.

L'agresseur, un individu nommé K.B., un homme âgé de 33 ans et de nationalité algérienne, s'en est pris hier à deux policières belges qui stationnaient devant l'hôtel de police de Charleroi en Belgique. Armé d'une machette, il a blessé les deux policières au visage, dont une grièvement, avant d'être stoppé par une troisième qui lui a tiré dessus. Il est mort plus tard à l'hôpital. Il aurait crié "Allah akbar pendant l'agression.

Le premier ministre, Charles Michel, a indiqué à la presse que les éléments l'avaient conduit à ouvrir une enquête pour "tentative d'assassinat terroriste". L'agresseur avait déjà eu à faire à la justice, mais pour des faits de droit commun. Le parquet de Charleroi a aussi indiqué que la ville était sous surveillance et que le quartier de l'agression avait été perquisitionné déjà deux fois.

Comme après l'attentat de l'aéroport international de Bruxelles et du métro de Maelbeek le 22 mars dernier, qui avait fait 32 morts, le niveau d'alerte a logiquement été remonté. Il a été placée au niveau trois sur quatre (menace possible et vraissemblable).

L'Etat islamique, par son agence habituelle, Amaq, revendique l'attaque des deux policières de Charleroi.

Lu dans le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !