Baisse du quotient familial : plus d'un Français sur deux dit oui | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Baisse du quotient familial : plus d'un Français sur deux dit oui
©

Adhésion

Baisse du quotient familial : plus d'un Français sur deux dit oui

18% ont déclaré être "tout à fait favorables" alors que 16% y sont opposés.

Il est assez rare qu'une réforme soit majoritairement approuvée par les Français. Et pourtant, c'est le cas pour celle concernant l'aide aux familles avec notamment la baisse du plafond du quotient familial. Ainsi, selon un sondage Tilder-LCI-Opinion Way, 55% des personnes interrogées s'estiment favorables à cette mesure alors que 18 % y sont même "tout à fait favorables". Seuls 16% des individus sondés sont "tout à fait opposés" à une telle réforme. Parmi ces personnes favorables, les hommes sont plus nombreux, avec 59% de "pour", alors que les femmes représentent 51%.

71% des personnes ayant voté François Hollande au premier tour de l'élection présidentielle de 2012 se sont déclarés favorables alors que 38% des individus ayant choisi Nicolas Sarkozy ont soutenu la réforme.

Un autre sondage BVA paru ce vendredi pour i Télé et Le Parisien-Aujourd'hui en France, la baisse du plafond du quotient familial serait approuvé par 54% des Français et rejetée par 46% des personnes interrogées. En dépit de cette forme d'adhésion par plus de la moitié des Français sondés, une majorité, soit 53%, aurait préféré que le gouvernement supprime les allocations familiales aux ménages les plus aisés. Mais 47 % ne souhaitent pas cette alternative. Ce sondage a été réalisé les 5 et 6 juin auprès d'un échantillon représentatif de 928 personnes de 18 ans et plus.

Lu sur l'Expansion

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !