Baccalauréat : les précautions du ministère après les rumeurs de fuite | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Baccalauréat  : les précautions du ministère après les rumeurs de fuite
©FRED DUFOUR / AFP

Sujets de secours

Baccalauréat : les précautions du ministère après les rumeurs de fuite

Les sujets distribués, durant l'épreuve d'histoire-géographie, aux élèves de Terminale S n'étaient pas ceux initialement prévus. Le ministère de l'Éducation nationale a pris ses précautions face aux rumeurs de fuite.

Ce mardi 19 juin, des sujets de secours ont été distribués aux candidats de la filière scientifique. Cela fait suite à une décision du ministère de l'Éducation nationale pour contrer d'éventuelles fuites des sujets originaux. "Par mesure de précaution, la mission de pilotage des examens a décidé d'utiliser les sujets de secours", rapporte le ministère à France Info. 

Les élèves ont ainsi pu choisir, en géographie, entre une dissertation sur "Le continent africain face au développement et à la mondialisation" et une sur "Des territoires inégalement intégrés dans la mondialisation". En Histoire, ils ont dû plancher sur une étude documents sur le Proche et le Moyen-Orient. Comme le révèle France Info, beaucoup de candidats ont fait part de leur mécontentement à la sortie des épreuves. Sur la toile, certains ont estimés que ces sujets de secours étaient trop difficiles. Les rumeurs de fuite, qui auraient démarré "sur les forums comme jeuxvidéo.com", n'ont pour le moment "pas été avérées".

Lu sur franceinfo

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !