Autoroutes : l’éventuelle résiliation des concessions reportée en 2017, Valls crée un groupe de travail | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Manuel Valls a repoussé à janvier 2017 l’éventuelle résiliation des concessions;
Manuel Valls a repoussé à janvier 2017 l’éventuelle résiliation des concessions;
©Reuters

Sur la route

Autoroutes : l’éventuelle résiliation des concessions reportée en 2017, Valls crée un groupe de travail

Les membres de ce groupe seront chargés de travailler sur 2 scénarios de réforme, soit une renégociation soit une résiliation au 1er janvier 2017 des contrats.

Entre les sociétés d'autoroutes et le gouvernement, les négociations sont en cours. Depuis plusieurs semaines d'âpres discussions ont lieu et le gouvernement avait jusqu'à jeudi matin pour décider d'une éventuelle résiliation de leurs contrats de concessions au 1er janvier 2016. Mais Manuel Valls a "décidé de ne pas décider" et a repoussé à janvier 2017 l’éventuelle résiliation des concessions.

En attendant, le Premier ministre a annoncé la création d'un groupe de travail sur les autoroutes. Son rôle sera simple puisuqu'il devra travailler sur les deux scénarios de réforme soit une renégociation soit une résiliation des contrats début 2017. "Ce groupe de travail examinera en outre une proposition globale des gestionnaires d'autoroutes, remise le 22 décembre au gouvernement" a indiqué Manuel Valls.

Le Premier ministre a expliqué que la proposition globale des sociétés d'autoroutes comprend "des avancées importantes", mais qui doivent encore être "améliorées". Le groupe de travail devra établir des propositions, "avant toute décision du gouvernement". Pour Valls, il faut parvenir à "une meilleure régulation des péages afin de préserver le pouvoir d'achat des automobilistes, le rééquilibrage des profits et une participation" des concessionnaires d'autoroutes au financement des infrastructures.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !