Attentats de Paris : les empreintes de Salah Abdeslam retrouvées dans l'appartement de Forest | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Attentats de Paris : les empreintes de Salah Abdeslam retrouvées dans l'appartement de Forest
©

Nouvelle piste

Attentats de Paris : les empreintes de Salah Abdeslam retrouvées dans l'appartement de Forest

Selon la RTBF, il pourrait être un des deux fuyards, recherchés depuis la perquisition de mardi. Quant au suspect tué, il serait un des commanditaires des attaques.

Salah Abdeslam refait parler de lui. Selon le média belge RTBF, il est "plus que probable" que ce soit l'un des deux hommes qui se sont enfuis lors de la perquisition organisée mardi dernier dans un appartement de Forest. Un troisième suspect, chargé de les couvrir, avait été abattu par un sniper des forces spéciales belges.

La justice a d'ailleurs confirmé que les empreintes digitales de Salah Abdeslam avaient bien été trouvées dans l'appartement visé. En revanche, elle n'a pas évoqué la possibilité qu'il soit l'un des deux fuyards.

Selon BFTMV, l'empreinte aurait été trouvée sur un verre. D'autres médias évoquent aussi une "trace ADN."

Mardi dernier, les policiers belges, accompagnés de deux officiers français, étaient intervenus dans cette commune calme du sud de Bruxelles, en ignorant qu'il était encore occupé. Une fusillade avait alors éclaté et 4 policiers avaient été légèrement blessés. L'auteur des coups de feu avait été abattu mais deux suspects avaient pu s'enfuir par les toits.

La RTBF donne aussi informations sur le suspect tué, Mohamed Belkaïd. Selon le média belge, il était connu des services et recherché par la police sous un faux nom, Samir Bouzid. Lui et un complice, Soufiane Kayal (là encore un faux nom), sont soupçonnés d'être les commanditaires des attaques terroristes de Paris. En septembre, ils avaient notamment été contrôlés à la frontière entre la Hongrie et l'Autriche à bord d'un véhicule Mercedes. En janvier dernier, la Libre Belgique affirmait que l'un des membres du commando du Bataclan leur avait envoyé de nombreux SMS dont un final : "on est parti, on commence." Il se pourrait donc que les fuyards soient Salah Abdeslam et Soufiane Kayal.

L'avis de recherche de Samir Bouzid, dont le vrai nom est Mohamed Belkaïd

Plus d'infos à venir...

Lu sur la RTBF

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !