Attentats de Paris : le tournant radical de Foued Mohamed Aggad | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Attentats de Paris : le tournant radical de Foued Mohamed Aggad
©REUTERS/Stringer

Virage

Attentats de Paris : le tournant radical de Foued Mohamed Aggad

L'ex-petite amie du terroriste le décrit comme un homme fêtard, disparu du jour au lendemain.

Inexorablement, les terroristes français arborent le même profil. Ce sont des jeunes "normaux" qui basculent du jour au lendemain dans la radicalité. Foued Mohamed Aggad ne fit pas exception à la règle. Cet alsacien a surpris tout son entourage lorsque son visage s'est soudainement affiché sur toutes les télévisions du monde entier. C'était donc lui, le troisième kamikaze du Bataclan, que le la police peinait à identifier. "Ton fils est mort en martyr avec ses frères le 13 novembre" a ainsi reçu par texto sa mère.

Auparavant Fouad n'avait rien d'un extrémiste, comme le raconte une ancienne petite-amie, qui a partagé sa vie pendant 4 ans. "Il sortait souvent, consommait de l'alcool et aimait faire la fête" affirme-t-elle aux journalistes de RTL. Son entourage en Alsace le décrit de la même façon, comme un amateur de foot et de soirées. Mieux, à en croire le Parisien, le jeue homme espérait devenir... policier. Mais a échoué au concours d'entrée.

C'est en novembre 2013 que tout bascule. Foued Mohamed Aggad annonce à sa petite-amie un voyage de 3 semaines à Dubaï. En fait, c'est vers la Syrie qu'il se dirige avec son frère et un groupe d'amis strasbourgeois. Il l'appelle alors pour lui raconter sa nouvelle vie. Elle prend peur et le fuie. Elle ne l'avait pas revu depuis deux ans.

Parmi la bande d'amis partis, sept reviennent malgré tout en France. "C’étaient des jeunes du quartier, sans histoires. On ne les a pas vus se radicaliser" expliquait en mai 2014 l'imam de La Meinau. Foued Mohamed Aggad sera le seul à rester en Syrie et à en revenir vivant. Il finira par se faire exploser à Paris.

Lu sur RTL

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !