Attentats de Paris : "Je pense que la prochaine étape ce sont des mosquées", craint l'imam de Bordeaux | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Dans certains pays au Moyen-Orient "on fait exploser des mosquées" au nom de l'islam, a-t-il souligné.
Dans certains pays au Moyen-Orient "on fait exploser des mosquées" au nom de l'islam, a-t-il souligné.
©Wikipédia commons

Sermon

Attentats de Paris : "Je pense que la prochaine étape ce sont des mosquées", craint l'imam de Bordeaux

"Le terrorisme a tué plus de musulmans que de non-musulmans" a déclaré le théologien Tareq Oubrou ce vendredi.

Lors d'un sermon donné ce vendredi, l'imam de la mosquée de Bordeaux a déclaré : "J'ai l'impression que le monde musulman souffre de l'intérieur. Les musulmans n'ont pas le logiciel qui leur permet de vivre normalement avec les autres"

>>>>> RETROUVEZ NOTRE DOSSIER COMPLET SUR LES ATTENTATS DE PARIS

Une semaine après les attentats de Paris, le théologien Tareq Oubrou a évoqué la "barbarie inqualifiable" qui "nous interpelle tous, car on n'est pas à l'abri de cette violence. Demain, ou après-demain, il y aura un truc ici, à la mosquée. Parce que je pense que la prochaine étape ce sont des mosquées (...) Le terrorisme a tué plus de musulmans que de non-musulmans".

>>>>> A lire aussi : Mitraillés comme les autres : ce que l’Etat Islamique pense vraiment des Français musulmans

Dans certains pays au Moyen-Orient "on fait exploser des mosquées" au nom de l'islam, a-t-il souligné. "Incroyants, non-musulmans, chiites, sunnites, pratiquants ou non... Ils (les terroristes) n'ont rien épargné. Même pas les mosquées ! Ils n'ont rien à voir avec l'islam", ajoute Tareq Oubrou.

"Le terrorisme n'a pas de pensée, pas de doctrine, pas de projet", a-t-il déclaré, rappelant devant 600 fidèles réunis que "le terrorisme a tué plus de musulmans que de non-musulmans".

 

Lu sur Europe 1

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !