Attentats de Paris : Abdelhamid Abaaoud s'est caché quatre jours dans un buisson | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Abdelhamid Abaaoud
Abdelhamid Abaaoud
©Reuters

L'enquête avance

Attentats de Paris : Abdelhamid Abaaoud s'est caché quatre jours dans un buisson

Le cerveau présumé des attaques du 13 novembre a vécu quatre jours et trois nuits "comme un SDF, [...] en contrebas de l'A86, à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis)", raconte Le Parisien.

L'information a été révélée dimanche par Le ParisienAbdelhamid Abaaoud, le cerveau présumé des attentats du 13 novembre, a vécu quatre jours et trois nuits "comme un SDF, [...] en contrebas de l'A86, à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis)". 

Les policiers sont remontés jusqu'à cette planque végétale grâce à un témoignage obtenu le 16 novembre, raconte le quotidien. Le lendemain, les enquêteurs installent une caméra et observent. A 20h10, une femme s'approche des fourrés, un téléphone à l'oreille : il s'agit de Hasna Aït Boulahcen, la cousine d'Abaaoud. 

Une minute plus tard, un homme sort des bosquets, suivi d'une autre personne. "Les policiers de la sous-direction antiterroriste n'ont guère de doutes malgré ce bonnet sombre qui lui masque une partie du visage : il s'agit bien d'Abaaoud", explique Le Parisien. 

Le terroriste porte alors un 
gilet fermé qui pourrait être explosif. Les forces de l'ordre le laissent filer et choisissent la filature. La suite est connue : le trio est suivi jusqu'à la rue Corbillon à Saint-Denis, là où les hommes du Raid donneront l'assaut.

Lu sur Le Parisien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !