Attentats de Charlie Hebdo : Maryse Wolinski a mené une contre-enquête et publiera un livre | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
La femme de dessinateur sortira son ouvrage le 7 janvier 2016, soit un an jour pour jour après les attentats qui avaient meurtri la France.
La femme de dessinateur sortira son ouvrage le 7 janvier 2016, soit un an jour pour jour après les attentats qui avaient meurtri la France.
©

La Vérité est ailleurs

Attentats de Charlie Hebdo : Maryse Wolinski a mené une contre-enquête et publiera un livre

La veuve du dessinateur a interrogé des policiers en charge de la protection de Charb et révélera l'existence de failles sécuritaires autour du journal satirique quelques mois avant la fusillade.

La remise en cause de la version officielle des attentats de Charlie Hebdo pourrait-elle faire son retour ? Maryse Wolinski, la veuve du dessinateur Georges Wolinski tué le 7 janvier 2015 dans l'attentat contre le journal satirique a annoncé mardi 1er septembre sur RTL qu'elle préparait une "contre-enquête ' sur les attentats. La femme de dessinateur sortira son ouvrage le 7 janvier 2016, soit un an jour pour jour après les attentats qui avaient meurtri la France.

La journaliste et romancière s'interroge sans langue de bois et révèle : " J'ai eu plusieurs phases, une phase de sidération, une phase de déni, et puis ensuite j'ai eu une phase de colère (...) Pourquoi alors que la standardiste recevait de très nombreux appels de menace, pourquoi il n'y avait plus de fourgonnette de police, le journal n'était plus du tout gardé. Les policiers face aux kalachnikovs de ces extrémistes, qu'est-ce qu'ils peuvent faire ? Je me pose la question". Pour son enquête, Maryse Wolinski a interrogé plusieurs policiers en charge de la protection du dessinateur Charb (1967-2015).

La veuve du dessinateur évoquera aussi des problèmes plus personnels, comme le fait de devoir retrouver un logement. Le 7 juillet dernier, la veuve du dessinateur s’était constituée partie civile afin de comprendre les failles de sécurité autour du journal quelques mois avant les attentats. Le 14 janvier dernier, Elsa Wolinski, fille de Georges avait écrit une lettre très émouvante en hommage à son père dans Elle en commençant par ces mots : "Papa, t’es là ? Tu m’entends ? Si t’es là, fais-moi signe... Envoie-moi un dessin. Bon, ben, tu ne m’entends pas, je m’en doutais un peu". 

Lu sur europe1.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !