Attentat déjoué dans le Thalys : perquisitions chez la sœur d'Ayoub El Khazzani | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Ayoub El Khazzani, soupçonné d'avoir voulu commettre un carnage dans ce train Thalys, reliant Amsterdam à Paris est quasiment muet depuisi qu'il a été arrêté.
Ayoub El Khazzani, soupçonné d'avoir voulu commettre un carnage dans ce train Thalys, reliant Amsterdam à Paris est quasiment muet depuisi qu'il a été arrêté.
©Reuters

L'enquête se poursuit

Attentat déjoué dans le Thalys : perquisitions chez la sœur d'Ayoub El Khazzani

Le jeune homme de 25 ans a regardé une vidéo de chants djihadistes juste avant d'entrer dans le train, reliant Amsterdam à Paris, ce vendredi.

Même s'il s'en défend, Ayoub El Khazzani semble bien avoir voulu commettre un acte terroriste. Ainsi, on apprend ce lundi que le jeune homme de 25 ans a consulté une vidéo de chants djihadistes sur son téléphone portable, vendredi avant de monter à bord du Thalys. "Il a regardé cette vidéo entre le moment où il acheté son billet et l'instant où il est entré dans le train", quelques heures plus tard, a précisé une source, confirmant une information de France Info.

A lire aussi : Attaque du Thalys : quand Hollande réinterprète le thème néo-conservateur du "Bien" et du "Mal"

Ayoub El Khazzani, soupçonné d'avoir voulu commettre un carnage dans ce train Thalys, reliant Amsterdam à Paris est quasiment muet depuis qu'il a été arrêté. Ce mardi marque sa quatrième journée de garde à vue. Il devrait être déféré ce mardi soir pour être présenté à la justiceDe plus, deux téléphones portables avaient été trouvés en sa possession, mais selon cette source, le suspect n'en possédait en fait qu'un seul, activé le matin même de l'attaque. Le deuxième téléphone, qui lui avait initialement été attribué, appartiendrait "très probablement à un passager", a-t-elle ajouté.

Le procureur de la République de Paris, François Molins, tiendra une conférence de presse à 17 heures, selon le parquet. Enfin, deux perquisitions ont été menées ce lundi soir en Belgique dans le cadre de cette enquête afin de déterminer les "lieux de séjour" de l'auteur de l'attentat déjoué. Le parquet fédéral a indiqué : "Ces deux perquisitions ont eu lieu à Molenbeek-Saint-Jean", un quartier populaire de la capitale belge. Selon le site d'information DH.be, des enquêteurs belges se sont rendus au domicile de la sœur d'Ayoub El Khazzani ainsi que chez un ami à lui. Ils ont emporté plusieurs objets mais n'ont procédé à aucune arrestation.

A lire aussi : Attaque du Thalys : Ayoub El Khazzani, un terroriste pour les trois Américains, un "SDF" selon son avocate

Son parcours est lui aussi désormais clair. Arrivé en Espagne en 2007, vers 18 ans, le suspect avait déjà été signalé pour ses discours radicaux dans des mosquées et s'était fait connaître pour trafic de drogue. En 2014, il était arrivé en France travaillant même durant 3 mois pour l'opérateur de téléphonie mobile Lycamobile. Un an plus tard, le 10 mai 2015, Ayoub El Khazzani a été repéré à Berlin. Puis le jeune homme est parti pour la Turquie, ce qui laisse envisager d'un rapprochement avec l'Etat islamique. D'après l'avocate, il a raconté s'être déplacé au cours des six derniers mois en Belgique, Allemagne, Autriche, France et en Andorre.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !