Attentat de Boston : des cimetières du Massachusetts refusent d'enterrer Tamerlan Tsarnaev | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Faits divers
Personne ne veut du corps de l'auteur présumé de l'attentat de Boston.
Personne ne veut du corps de l'auteur présumé de l'attentat de Boston.
©Reuters

Non, non et non

Attentat de Boston : des cimetières du Massachusetts refusent d'enterrer Tamerlan Tsarnaev

Le corps de l'auteur présumé de l'attentat de Boston attend au funérarium.

Il attend au funérarium. Personne ne veut du corps de Tamerlan Tsarnaev. Alors que son oncle a accepté de récupérer la dépouille de l'auteur présumé de l'attentat de Boston la semaine dernière, aucun cimetière du Massachusetts ne veut pour l'instant enterrer le jeune homme et les autorités ne souhaitent pas être impliquées.

La ville de Cambridge aux Etats-Unis dans laquelle Tamerlan Tsarnaev vivait depuis 2003 a indiqué qu'il était hors de question qu'un cimetière accepte d'enterrer le poseur de bombes présumé.

Le responsable administratif de la ville Robert Healy a notamment indiqué dans un communiqué que les efforts des habitants "pour retrouver une vie normale seraient balayés par l'agitation, les manifestations et le déferlement de médias qu'entraînerait cet enterrement". Quant à Deval Patrick, gouverneur de l'Etat du Massachusetts, il a assuré que "ce n'est pas une question pour l'Etat ou le gouvernement fédéral" mais "une question pour la famille, et la famille a des options" ajoutant "je pense qu'ils prendront bientôt une décision".

Pour rappel, Ruslan Tsarni, l'oncle de Tamerlan Tsarnaev, a commencé à s'occuper de l'enterrement après que Katherine Russell, l'épouse américaine de l'auteur présumé de l'attentat de Boston, ait indiqué la semaine dernière qu'elle souhaitait que l'enterrement de son mari soit pris en charge par sa famille d'origine tchétchène.

Ruslan Tsarni est donc allé identifier le corps de son neveu tué alors qu'il échangeait des tirs avec la police le 18 avril. Après avoir longtemps cherché un funérarium, celui de Worcester, qui se trouve à une heure en dehors de Boston, et qui connaît les rites musulmans, a finalement accepté le corps de Tamerlan Tsarnaev. Sans surprise, des manifestations ont eu lieu devant l'établissement après le transfert du corps.

La situation reste bloquée depuis malgré les tentatives de certains manifestants. L'Américain William Breault a ainsi appelé à une collecte de fonds afin de financer le rapatriement du corps de Tamerlan Tsarnaev au Daguestan où réside sa famille. Nouvel échec.

Parallèlement à tous ces problèmes, une juge fédérale de Boston a accepté lundi la libération conditionnelle de l'ami du deuxième suspect des attentats, Djokhar Tsarnaev. Robert Phillipos, un Américain âgé de 19 ans, était en effet incarcéré pour avoir menti aux enquêteurs après l'attentat qui a fait trois morts et 264 blessés le 15 avril dernier lors du marathon de Boston.


Une vidéo amateur montre la fusillade survenue...par lemondefr

Lu sur Le Nouvel Observateur

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !